Cercle des Lecteurs du 10 Novembre 2015

Portrait de D7root

Nos lecteurs ont aimé et vous recommandent :

 

Les années, Annie Ernaux, Ed. Gallimard

 

Depuis les années 1940 jusqu'à nos jours, Annie Ernaux évoque ses souvenirs et ceux de toute une génération. Elle rétablit dans un texte littéraire l'ampleur de l'histoire collective. Nous parcourons ainsi une vie personnelle et les évènements de cette période mouvementée qui a vu le monde changer. Les diverses phases de son parcours défilent avec les photos, la famille, les études, les rencontres, les amours, les lectures. Pas de chagrin, pas de pitié pour cet inventaire du monde : les déclarations de De Gaulle, Dien Bien Phu, Mai 68, la chute du mur de Berlin, l'arrivée du transistor à Internet, les supermarchés. Elle s'interroge sur les progrès techniques qui prennent le pouvoir : l'existence sera-t-elle meilleure grâce à ces objets ?

Obsédée par l'idée que "toutes les images disparaîtront", elle les sauve de l'oubli, en les décrivant sans nostalgie. Nous sourions à la restitution de faits minuscules, de mots désuets, de slogans connus de notre enfance, disparus à ce jour. Comme l'auteur, nous vivons avec notre temps ! Dans ce récit, chacun de nous retrouvera quelque chose de son passé et se reconnaîtra dans l'évocation des repas familiaux, des vacances, des photos de classe... L'objectif est atteint : "sauver quelque chose du temps où l'on ne sera plus jamais".

Annie Ernaux est née en 1940, Seine Maritime. Professeur de français, elle a publié plusieurs récits autobiographiques.

 

Les lieux sombres, Gillian Flynn, Ed. Sonatine

 

Début des années 1980, Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux soeurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l'innocence bafouée. Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s'est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d'un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé.

"Je n'ai pas lu un thriller aussi pénétrant depuis des années" Stephen King

 

 

La femme qui pleure, Zoé Valdés, Ed.Arthaud

 

Photographe et peintre surréaliste au style insolite et dérangeant, Dora Maar va croiser la route de Pablo Picasso. A ses côtés, elle va incarner la Femme qui pleure ; ce célèbre portrait qui témoigne de sa déconstruction dans l'ombre du génie auquel elle avait voué sa vie.

Amusante, muse et victime de l'artiste, Dora Maar, quelques années après sa rupture avec Picasso, décide de passer quelques jours à Venise. Dans le dédale des rues de la cité des Doges, Dora, muse abandonnée, artiste inaccomplie, retrouvera-t-elle le chemin de sa vie de femme ? A l'issue de cet ultime voyage, elle se retirera du monde pour vivre mystique et recluse dans son appartement parisien.

Le temps d'une escapade vénitienne, Zoé Valdés se glisse dans l'âme tourmentée de Dora Maar, cette femme capable de tout par amour, et nous livre un roman ardent et subtil sur la passion amoureuse sans limite.

 

 

 

Les producteurs, Antoine Bello, Gallimard

 

 

Sliv Dartunghuver vient d'accéder aux instances dirigeantes du Consortium de Falsification du Réel, organisation secrète internationale qui s'offorce de maintenir une harmonie relative sur la planète en construisant de toutes pièces les légendes dont l'humanité a besoin. Or le CFR est dans la tourmente, menacé par la divulgation de documents internes et décrédibilisé par plusieurs échecs (dont la création d'Al-Qaida, pure fiction née des cerveaux des falsificateurs du CFR dans le but de faire comprendre au monde le menace de l'extrémisme islamiste). Avec l'aide de ses amis, Youssef et Maga, et de la belle et redoutable Lena, Sliv se lance dans une série de mystifications toujours plus audacieuses, qui l'entraînent de Hollywood à Hong Kong, de Sydney à Veracruz, et jettent un jour nouveau sur l'élection d'Obama, l'épidémie de grippe H1N1 et la découverte d'une fascinante cité maya. La jubilation de l'auteur à échafauder des scénarios vertigineux transparaît à chaque page de ce récit à la fois divertissant et profond.

 

 

Le crime du comte Neville, Amélie Nothomb

 

 

Dans son 24e roman, Amélie Nothomb nous emmène dans le milieu de l'aristocratie belge. On est au XXe siècle, pourtant les us et coutumes ont la peau dure. Elle déroule sa petite chanson criminelle et en profite pour montrer comment cette classe sociale s'effrite et comment le monde vacille. C'est drôle, malin, plein de références érudites. On ne s'en lasse pas.

 

 

Boussole, Mathias Enard, Prix Goncourt 2015

 

Frantz Ritter, musicologue franco-autrichien, nous emmène dans le monologue d'une nuit d'insomnie qui va partir dans tous les sens. Ritter est malade, condamné. Il se remémore la belle Sarah, son grand amour à sens unique, universitaire éprise d'Orient comme lui. Tous deux se sont retrouvés à Istanbul, Palmyre, Damas, Téhéran, pour des voyages de recherche qui ne nous épargnent aucun détail. Nous sommes étourdis par la somme colossale de connaisances déployées sur l'histoire de ces villes, sur les compositeurs, les voyageurs, les archéologues qui les ont traversées avant eux. Mais les pages où Ritter fume de l'opium, passe une nuit chaste près de Sarah dans le désert, éocute un musicien iranien jouer du târ sont sublimes. Un voyage intérieur (trop) riche et magnifique.

 

L'après-midi bleu, William Boyd

Ed. Seuil

 

 

 

 Où et quand commence l'affaire Carriscant ? A Manille, en 1902, le matin où un brillant chirurgien anglo-philippin sortant d'un bois, après une nuit passée près d'un bordel de Sampaloc, jette ses yeux sur une belle tireuse à l'arc, laquelle lui décoche une flèche quasi fatale ? Ou bien en 1936, dans un Los Angeles déjà tourné vers Hollywood, où la jeune et dynamique Kay Fisher, à l'orée d'une glorieuse carrière d'architecte, mais en mal d'amour et de tendresse, se fait aborder par un vieil homme bizarre et séduisant qui lui affirme :" Je réunis pour une heure qui servira de leçon d'éternité à Kay ?". En fait, l'affaire Carriscant tient de la légende : elle qui n'a ni commencement ni fin, elle est intemporelle, insaisissable, vouée à l'énigme et parfois à l'indéchiffrable. On l'aura compris : il s'agit d'une très belle histoire d'amour et d'un très grand roman de William Boyd.

 

Le secret de Christophe Colomb, José Rodrigues Dos Santos

 

 

La vie de Tomas Noronha bascule lorsqu'on lui demande de déchiffrer les notes d'un professeur d'histoire retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel alors qu'il travaillait sur la découverte du Nouveau Monde. De Lisbonne à Rio, New York ou Jérusalem, le jeune cryptologue se heurte à l'une des énigmes que les historiens n'ont toujours pas réussi à résoudre : l'identité de Christophe Colomb et la véritable histoires des Grandes Découvertes.

Pourquoi le nom de "Colomb" n'a-t-il jamais été trouvé dans les témoignages de l'époque ? Pourquoi le navigateur a-t-il embarqué sur la Santa Maria quelques heures avant l'avis d'expulsion des Juifs du Portugal ? Tomas se rend vite compte qu'un mystère en appelle un autre. Pourquoi ce jeune Génois ne parlait-il ni italien, ni génois ? Et l'Amérique était-elle vraiment inconnue avant 1492 ?

Autant de questions auxquelles les spécialistes n'ont jamais vraiment pu répondre...

Jusqu'à aujourd'hui.

 

La formule de Dieu, José Rodrigues Dos Santos

 

Le Caire, de nos jours. Le cryptologue portugais Tomas Noronha se voit confier le décryptage d'un manuscrit original. Son nom ? Die Gottesformel, La Formule de Dieu. Son auteur ? Albert Einstein lui-même. L'enjeu ? Le mode d'emploi d'une bombe nucléaire surpuissante. Précipité malgré lui au coeur d'une affaire d'espionnage international, Noronha plonge dans les secrets de l'atome... et dans un mystère bien plus grand encore.

 

 

 A l'ombre des jeunes filles en fleur, Marcel Proust

 

 

"Tout d'un coup, dans le petit chemin creux, je m'arrêtai touché au coeur par un doux souvenir d'enfance : je venais de reconnaître, aux feuilles découpées et brillantes qui s'avançaient sur le seuil, un buisson d'aubépines défleuries, hélas, depuis la fin du printemps. Autour de moi flottait une atmosphère d'anciens mois de Marie, d'après-midi du dimanche, de croyances, d'erreurs oubliées. J'aurais voulu la saisir. Je m'arrêtai une seconde et Andrée, avec une divination charmante, me laissa causer un instant avec les feuilles de l'arbuste. Je leur demandai des nouvelles des fleurs, ces fleurs de l'aubépine pareilles à de gaies jeunes filles étourdies, coquettes et pieuses. "Ces demoiselles sont parties depuis déjà longtemps" me disaient les feuilles."

 

à découvrir également en Bd ou en DVD

 

 

Le baiser au lépreux, François Mauriac

Le Livre de poche

 

Jean Péloueyre est riche, mais d'une laideur peu soutenable. Or voici que pour des raisons pécuniaires, on arrange son mariage avec la jolie Noémie d'Artiailh. Les deux jeunes époux vont connaître un conflit parallèle, lui entre son amour et la conscience de sa laideur, elle entre son désir d'être une authentique épouse chrétienne et sa répugnance physique pour le mari qu'on lui a imposé. Paru en 1922, Le baiser au lépreux fit scandale et impose l'univers mauriacien, où les turpitudes cachées des familles bourgeoises se mêlent aux thèmes du romancier chrétien. Il marque le début d'une série de chefs-d'oeuvre qui culminera avec Thérèse Desqueyroux et le Noeud de vipères.

 

 

 

Le charme discret de l'intestin, Giulia Enders, Actes Sud

 

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre "deuxième cerveau" et son microbiote (l'ensemble des organismes l'habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies... Illustré avec beaucoup d'humour par la soeur de l'auteur,  cet essai fait l'éloge d'un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avce enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Go to top