Cercle des Lecteurs du 14 avril 2015

Portrait de D7root

Les lecteurs ont aimé et vous conseillent :

 

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson

Prix Médicis Essais 2011, Gallimard

"Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans le forêts de Sibérie.

J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baîkal. Là pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ?

Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ?

Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."

 

Ce choix de solitude est certes une façon de tourner le dos à la société mais il s'agit surtout, pour  Sylvain Tesson, d'appréhender une autre façon d'être dans le temps : "Chaque matin, je sais que s'écoulera un jour miroir de la veille et esquisse du lendemain. Les variations des heures jouent sur la coloration du ciel, les allées et venues des oiseaux et mille nuances à peine perceptibles."

 

 

Illusions perdues, Balzac

Le livre de Poche

 

 

A Angoulême, David Séchard, un jeune poète idéaliste, embauche dans son imprimerie un ami de collège, Lucien Chardon, qui prendra bientôt le nom de sa mère,  Rubempré. Poète lui aussi, il bénéficie d'une sorte de gloire locale et fréquente le salon de Louise de Bargeton à qui le lie bientôt une intrigue sentimentale qui fait tant jaser que tous les deux partent pour Paris. Voilà bientôt Lucien lancé dans le monde des lettres aussi bien que dans la haute société, mais si  Paris est la ville des "gens supérieurs", ce sera également pour lui celle des désillusions.

C'est bien la figure de Lucien, en effet, qui donne surtout son unité aux Illusions perdues qui ont d'abord été, de 1837 à 1843, une suite de trois romans devenus plus tard les trois parties de celui que nous lisons, quand Balzac eut conçu le projet de La Comédie humaine et décidé de faire de sa trilogie l'une des scènes de la vie de province. Car si Paris reste bien au coeur du triptyque, c'est à  Angoulême, néanmoins, que se noue le destin des héros, à Angoulême encore qu'il s'assombrit. Revenu dans sa ville natale, Lucien n'est pas loin d'y sombrer - avant une véritable ascension dont Balzac fera le récit dans un autre grand livre : Splendeurs et misères des courtisanes.

 

 

Six fourmis blanches, Sandrine Collette

Ed Denoel

 L'histoire se déroule en Albanie et est racontée par deux personnages : Lou, jeune citadine française partie faire de la randonnée avec son mari Elias et quatre autres touristes, et Mathias, jeune albanais sacrificateur de chèvres pour le compte des villageois. Celui-ci a dû prendre sous son aile le petit fils d'un semi-mafieux qui fait régner la terreur dans la région. Il doit lui inculquer le don de sacrificateur. Mais Mathias n'arrive pas à l'apprécier et comprend que c'est un psychopathe qui massacre les chèvres pour assouvir ses pulsions meurtrières. Ils finissent par se battre  et  Mathias réussit à le jeter dans le vide. Lorsqu'il ramène son corps au vieux mafieux, celui-ci décide  de le tuer et s'ensuit alors une course contre la mort pour Mathias jusqu'à ce qu'il soit recueilli par un guide de montagne qui lui propose de prendre sa place auprès de touristes français qui doivent faire un trekking. Mathias accepte car cela lui permettra de passer le frontière où il pourra disparaître. Il retrouve donc les touristes dont Lou et son mari. Tout se passe bien mais une grosse tempête va tous les entraîner dans une descente aux enfers.  Au bout de quelques jours, il ne reste plus que Mathias,  Lou et son mari et les sbires du vieux mafieux qui ne cessent de les traquer jusqu'au dénouement final sur un lac gelé.

L'auteur nous entraîne dans un polar haletant où le rythme ne ralentit jamais. C'est excellent. Il s'agit de son 3e roman. Noeud d'acier, premier roman, a été récompensé plusieurs fois.

 

 Le Pêcheur d'étoiles, Roxane Marie Galliez

 

"Sur les rives d'or de la Phénicie, Barbar attend l'aube. Est-ce parce qu'il ne rêve pas qu'il a si peur de la nuit ? Barbar égrène les heures de l'obscurité, assis sous la lune, et se demande si l'univers a besoin de lui". Barbar cherche sa place dans le monde. Il la découvrira après plusieurs rencontres (le chef d'orchestre qui règle l'harmonie du monde, le fauconnier, le pêcheur d'étoiles, le potier...) et celle-ci sera bien éloignée de ce qu'il imaginait. Il lui restait à appréhender le moment, le bon moment. Le Pêcheur d'étoiles est aussi une histoire  d'amour où l'on s'apprivoise et l'on se perd, où l'on se blesse et l'on s'émerveille.

Conte philosophique, très poétique

 

 

Les 301 marches de Cordouan, JP Eymond

Ed Sud Ouest

Du rez de chaussée à la lanterne, Cordouan, "roi des phares et phare des rois" compte 301 marches. Pas une de plus, pas une de moins. Jean-Paul Eymond le sait bien, lui qui les a montées durant 35 ans. Pourtant, rien ne le prédestinait à devenir gardien de phare. Mais un jour de 1977, quand il a posé les pieds sur le sol de Cordouan, il en est tombé amoureux. En 2012, il a pris sa retraite. Toutes ces années, il a répondu aux questions des visiteurs, jamais en panne d'inspiration, comme si chacune des marches du "Versailles de la mer" était à elle seule une histoire.

En évoquant cette "drôle de vie" et grâce à ce récit autobiographique, Jean-Paul  Eymond livre un témoignage précieux sur sa profession, et nous fait à la fois partager l'intimité de ce monument exceptionnel.

Cet ouvrage est donc un double hommage : un hommage à un métier mythique et désormais disparu avec l'automatisation des feux, et un hommage au plus beau bâtiment jamais construit en mer.

 

 

Le grand voyage de Charles Darwin, Hannes Schuler et Katharina Von Flotow

Le film évènement sur la théorie de l'évolution,  DVD

 La théorie de l'évolution, qui jusqu'à nos jours, a révolutionné la science et les hommes, germe dans la tête du jeune Charles Darwin pendant son grand voyage autour du monde à bord du Beagle. Lorsqu'il s'embarque, le 26 décembre 1831, à l'âge de 22 ans, le jeune Darwin sort d'études de théologie. Il part pour étudier la botanique et l'origine providentielle de la création. Mais peut à peu, au fil des mois et des pays traversés, il réalise que l'homme, remis à sa place parmi les autres créatures vivantes, ne pouvait être que le résultat d'un processus d'adaptation vieux  de plusieurs millions d'années.

Mêlant tableaux vivants aux analyses des meilleurs spécialistes actuels du savant -James Moore,  Janet Browne, Peter et Rosemary Grant... - "Le grand voyage de Charles Darwin" entraîne le spectateur dans son sillage pour redécouvrir le monde tel que Darwin l'a vu et compris.

 

Le collier rouge, Jean-Christophe Ruffin

2014 Gallimard

Devant une ancienne caserne servant de prison, dans un village du Berry, en 1919, un vieux chien tout cabossé,  Guillaume, aboie jour et nuit.

Son maître, Jacques Morlac, est prisonnier dans ce lieu désert. Pendant la guerre, il s'est conduit en héros. Guillaume l'a accompagné durant ces quatre années terribles. Mais de quoi l'accuse-t-on, lui qui a reçu la Légion d'Honneur ?

L'animal lui aussi s'est conduit en héros. Mais comment at-il pu avoir  ce collier rouge représentant une disctinction réservée aux hommes ?

L'instruction est confiée au juge militaire Lantier du  Grez. C'est son dernier dossier avant le retour à la vie civile. Avec précision, dextérité et humanité, il va instruire l'affaire et trouver les raisons du délit commis par cet homme droit qui ne désire qu'une chose : être puni pour son acte. Dans une ferme proche, le juge va découvrir Valentine, devenue fermière après un passé parisien et lettré. Grâce à elle, Mmorlac a pu acquérir la connaissance des livres, la réflexion. Tous les deux s'aiment et ont un petit garçon. Peu à peu, la confiance s'installe, le juge découvre le vécu de Morlac au front. Il rendra ainsi l'honneur à cet homme intègre et valeureux. Sa dernière mission accomplie il va rejoindre soné pouse et ses enfants emportant un étrage cadeau...

A partir d'un fait réel, l'auteur nous fait revivre cette période sanglante où l'homme accomplit son devoir, devient parfois un héros. Hélas il est à jamais brisé ! Les qualités de sincérité, de fidélité, de fraternité sont mises en valeur. Ce roman émouvant est inoubliable. Il est empreint de simplicité, de poésie. Jean-Christophe Ruffin est né à Bourges en 1952. Il est médecin, historien, écrivain, diplomate et académiciein. Il a reçu de très nombreux prix dont le Prix Goncourt. Il est officier de la Légion d'Honneur.

 

Le Royaume, Emmanuel Carrère

POL 2014

 "A un moment de ma vie, j'ai été chrétien. Cela a duré trois ans."

Le Royaume raconte l'histoire des débuts de la chrétienté, vers la fin du Ier siècle après Jésus Christ. Il raconte comment deux hommes, essentiellement, Paul et Luc, ont tranformé une petite secte juive refermée autour de son prédicateur crucifié sous l'empereur Tibère et qu'elle affirmait être le Messie, en une religion qui, en trois siècles, a miné l'Empire romain puis conquis le monde et concerne aujourd'hui encore le quart de l'humanité.

Cette histoire, portée par Emmanuel Carrère, devient une fresque où se recrée le monde méditerranéen d'alors, agité de soubresauts. En parallèle à cette histoire, Emmanuel Carrère parle beaucoup de lui, de sa vie et de son travail de romancier ; il évoque sa marraine chrétienne fervente, son ami Hervé, chrétien lui aussi et stoicien. Ce livre est écrit 20 ans après son expérience de la foi. Il se termine par ces mots : "Je ne sais pas".

 

 

Go to top