Cercle de lecteurs

Portrait de D7root

 

Le mardi 22 janvier s'est tenu à la médiathèque de Parentis en Born  le premier cercle de lecteurs: 12 personnes y ont assisté dans la bonne humeur et le plaisir partagé.

Les livres présentés sont les suivants:

"L'homme qui aimait les chiens " de Leonardo Padura, paru en 2011 aux Editions Métailié (présenté par Michèle)

Leonardo Padura, écrivain cubain né en 1955 , vit à La Havane.

Ce roman met en scène Ivan, homme de lettres raté , relégué par le régime à un poste de rédacteur dans une revue vétérinaire. Il vient d'enterrer sa femme, morte des suites des carences alimentaires subies à la fin des années 80, lorsque l'URSS cessa de soutenir financièrement Cuba. Durant ses derniers jours, Ivan raconte à sa femme l'étrange confession de l'étranger qui promenait ses 2 magnifiques chiens sur la plage. Ivan comprendra que cet étranger n'est autre que Ramon Mercader, que l'on suit depuis sa jeunesse et sa formation par les services secrets soviétiques dans le but d'assassiner Trotski.

Nous suivons également Trotski, avec son épouse, d'exil en exil jusqu'au Mexique.

Ce roman historique se lit comme un policier, le suspens nous tient en haleine, bien que l'issue nous en soit connue.

Du même auteur : "Adios Hemingway"

 

"Où on va, Papa?" de Jean-Louis Fournier, Stock, Prix Fémina 2008

Any présente ce livre qu'elle a détesté; elle y voit le thème de l'handicap exploité comme un sujet commercial, décourageant pour les parents qui auraient des enfants handicapés. Pour elle Jean-Louis Fournier n'a pas su voir la richesse de ses enfants.

La polémique s'ouvre car les autres lectrices n'ont pas ressenti ce livre comme scandaleux; l'humour noir de Jean-Louis Fournier leur a paru la marque de sa souffrance.

 Any préfère la vision du handicap de "L'enfant bleu"( de Henri Bauchau, Actes Sud), même s'il est vu de façon plus idyllique.

 

Céline parle de son coup de coeur pour "Salut Marie", d'Antoine Sénanque (Grasset) qui vient d'obtenir le prix Version Fémina: Un veuf déprimé, vétérinaire de profession, voit apparaître la Vierge Marie; ses amis et sa famille sont incrédules, sauf bien sûr les catholiques qui sont pourtant réticents à entamer une longue procédure de reconnaissance du miracle. S'ensuit une longue suite de péripéties qui mènera le héros jusqu'à Lourdes.

Ce livre est très bien écrit, drôle et chaleureux.

 

Michèle présente ensuite "Viviane Elisabeth Fauville", de Julia Deck, aux éditions de Minuit

Vous êtes Viviane Elisabeth Fauville, divorcée, un enfant et vous venez de tuer votre psychanlyste. Vous vous intéressez à l'enquête qui se poursuit bizarrement sans que vous soyez inquiétée.

Le dénouement de ce roman est étonnant et inattendu. Un très bon moment de lecture !

 

A son tour Pierrette présente "Françoise" de Laure Adler: il s'agit de la biographie de Françoise Giroud, journaliste, première Secrétaire d'Etat aux Droits de la Femme, romancière. Arrivée de Turquie alors qu'elle n'était encore qu'une enfant, Françoise Giroud deviendra rédactrice en chef du magazine Elle" puis  dirigera l'Express aux côtés de Jean-Jacques Servan-Shreiber, le grand amour de sa vie. Amie de Françoise Giroud, Laure Adler rédige une biographie  sans concessions.

 

D'autres ouvrages ont été fortement conseillés: "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert" de Joël Dicker (Prix Goncourt des lycéens) et "Certaines n'avaient jamais vu la mer" de Julie Otsuka (Prix Fémina étranger).

***

Go to top